Les recommandations des spécialistes du CNES sont les suivantes:

les B/H

Concernant le B/H il s’agit d’un compromis entre précision et exhaustivité.

Un bon compromis utilisé sur Pléiades est un B/H de 0.12 en stéréo et donc 2*0.12=0.24 en tri-stéréo.

Si le sol est sans relief et sans bâtis il n’y aura pas de vrais intérêts à essayer de réduire fortement le B/H on peut donc être moins exigeants (pas ou peu de faces cachées).

Par contre si l’on augmente le B/H, la prise de vue sera plus dépointée et donc moins résolue. La précision altimétrique dépend de la corrélation et s’exprime indirectement en fraction de pixel. Si le pixel est plus gros la précision sera moindre…

la tri-stéréo

La tri stéréo permet de la redondance, car un point au sol (même sur un sol plat) est vu 3 fois. Cela permet d’améliorer légèrement la précision de restitution altimétrique.

Il est préférable également d’avoir une prise de vue quasi nadir.

En conclusion :

Faire une acquisition tri-stéréo (si possible), autour du nadir, avec un B/H entre 2*0.12 (pour les terrains accidentés) jusqu’à 2*0.25 pour les terrains plats.